Présentation publique vendredi 13 décembre 2019 à 18h30

Nous vous invitons à assister à une présentation publique du travail en cours de la Cie Stereo 48 de Nablus (Palestine), le vendredi 13 décembre à 18h30 autour de leur création « Journey to Jerusalem ».
À l’issue de cette sortie de résidence, nous vous proposons un temps d’échange avec les artistes autour d’un verre.
Entrée libre / réservation conseillée au 04 27 77 12 04 / mediationdyptik@gmail.com

Plus d’infos. 

Présentation publique vendredi 13 décembre 2019 à 18h30

Cie Hylel, résidence du 1er au 6 mars 2020


Hylel présente des créations autour de l’esthétique de la culture jeune et urbaine des quartiers populaires. Marina Gomes proposera ici avec Asmanti’ un travail poétique autour du groupe, de la bande, dans le quartier : Attendre.. Rire.. Attendre… Espérer… Attendre… Désespérer…
Présentation publique le jeudi 5 mars à 18h30

Plus d’infos. 

Cie Hylel, résidence du 1er au 6 mars 2020

Cie Champloo, résidence du 17 au 27 février 2020


Inspiré d’un sketch du célèbre humoriste suisse, Massimo Rocchi, Je viens de partir évoque un passé récent, un contre-courant spatial et temporel, une contradiction mouvementée. Dans cette pièce, Branca & Rafaël souhaitent mettre en lumière ces infimes moments qui séparent le passé du présent et le présent du futur. Avec deux danseurs, un musicien vocal, une enceinte et un banc…
Avec Branca Scheidegger, Rafaël Smadja et Dion Sumi dit Funkaztek

Présentation publique le jeudi 27 février à 18h30

Cie Champloo, résidence du 17 au 27 février 2020

Cie Storyteller, résidence du 3 au 9 février 2020


Avec Triptyque de sen(s)timents, Amélie Jousseaume et Giovanni Leocadie proposent ici trois pièces indépendantes qui explorent le sensible : une histoire d’amour qui vire au suicide, la confrontation des émotions d’une femme et du temps compressé par nos modes de vie et la rencontre de deux corps par le biais de mailles de laine…

Plus d’infos. 

Cie Storyteller, résidence du 3 au 9 février 2020

Baever Dam Company, résidence du 6 au 16 janvier 2020


Pièce pour cinq interprètes, Molten part à l’exploration des lois de la physique nucléaires et transcende les possibilités d’interaction des corps. Edouard Hue imagine les danseurs prenant le rôle d’atomes, de protons, d’électrons… sur une scénographie épurée et une musique composée à base de nappes électroniques.
Présentation publique le jeudi 16 janvier 2020 à 18h30.

Plus d’infos. 

Baever Dam Company, résidence du 6 au 16 janvier 2020

Stereo 48, résidence du 1er au 13 décembre 2019


Le projet du collectif palestinien Stereo 48 tire son nom du jeu de la chaise musicale, également appelé “Journey to Jerusalem”. Les danseurs vont tisser plusieurs histoires dans le cadre de cette expérience… Ils soulèvent ainsi la question de l’impact du conflit palestinien sur le corps humain, entre danse contemporaine et danse Hip-Hop, sur des bases de danse folklorique Dabke…

Plus d’infos. 

Stereo 48, résidence du 1er au 13 décembre 2019

Jessica Noita, résidence du 19 au 24 octobre 2020


Comment s’articule et évolue la relation dans un huis clos ? Le focus est une mise au point sur l’objet, ici un trône. Dans cette nouvelle proposition, Jessica Noita questionne l’interaction de l’être humain dans un espace fermé hors des codes sociaux. Quelle nature se révèle en dehors des conventions ?
Avec Jessica Noita et Anna Carvone

Plus d’infos. 

Jessica Noita, résidence du 19 au 24 octobre 2020

Cie Espace des Sens, résidence du 23 au 27 septembre 2019

Un vieux et un jeune, sur le plateau, deux postures, deux assises, deux vécus, deux entités, deux individus, deux réalités… Et quoi d’autre ? avec Olivier Lefrançois et Aurélien Collewet (Biscuit) est un spectacle qui parle de transmission et de trans-générationnalité. Il est question de ce qui se partage entre deux êtres, de ce qui s’échange…
Présentation publique le vendredi 27 septembre 2019 à 18h30.

Plus d’infos. 

Cie Espace des Sens, résidence du 23 au 27 septembre 2019

Cie Uzumaki, en résidence du 7 au 18 décembre 2020

Avec BE.GIRL, Valentine Nagata Ramos met en lumière les femmes ayant choisi comme danse de prédilection le Breakdance. Influencée par le Butô et l’introspection, les mouvements sont précis, l’énergie est électrique. La danse évolue et devient plus ronde, plus souple, moins individualiste, plus connectée. Au sein de cette rupture d’énergie, les femmes s’y acceptent, se comprennent, s’entraident. On y découvre des bgirls sensibles et tout simplement humaines. 

Plus d’infos. 

Cie Uzumaki, en résidence du 7 au 18 décembre 2020

Cie Tenseï, résidence du 31 août au 5 septembre 2019


Sur commande du festival BreakThrough de Zürich, Rafaël Smadja prépare NALC, une création pour 5 danseurs suisses. Il sera en résidence dans les Studios Dyptik pour explorer les matières existantes, les comprendre, les améliorer et poursuivre l’écriture…
Il aborde ici l’histoire de la communauté, l’identité du groupe, de la nation, en echo à ses précédentes recherches.

Plus d’infos. 

Cie Tenseï, résidence du 31 août au 5 septembre 2019

Cie Embrouillamini, résidence du 4 au 13 janvier 2021

Elda et Marthe sont deux danseuses au parcours atypique, naviguant entre danse hip-hop, contemporaine et cirque. Du Simple au Double s’est construite à partir de leur complicité, d’un amusements physique et psychologique : celui d’être collé, de ne faire qu‘un et de fusionner. A travers la danse, les deux danseuses interrogent les relations humaines et plus particulièrement les effets d’une relation double sur la personnalité de chacune.

Plus d’infos. 

Cie Embrouillamini, résidence du 4 au 13 janvier 2021

Cie Lignes Urbaines, résidence du 15 au 20 avril 2019

Éduquées à la rigueur au sein d’un espace clos par une hiérarchie bien définie, comment ces cinq danseuses issues d’un cycle académique ont-elles vécu la découverte d’un système rebelle et spontané que représente le Hip-Hop ? Quelles difficultés ont-elles rencontrées durant leur initiation à des codes différents de leur automatismes ?

Plus d’infos. 

Cie Lignes Urbaines, résidence du 15 au 20 avril 2019